"...mon empereur, c'est la plus cuite"

D'après un dessin d'Auguste RAFFET (1804-1860)

Veille de la bataille d'Austerlitz, bivouac, 1er décembre 1805:
Dans une promenade de nuit autour de son quartier-général, Napoléon, accompagné d'un personnage offrant quelque ressemblance avec le Maréchal Ney, s'est arrêté devant un feu de bivouac. Un grenadier de la garde a pris sous la cendre une pomme de terre et dit en la lui offrant "mon empereur c'est la plus cuite".

Carte réalisée au profit de l'association "Les Amis de la Truffole" avec le soutien du CNIPT Paris.

© Copyright La Truffole Fonds historique et muséographique
Saint-Alban d'Ay (07) berceau de la Truffole depuis 1540
INPI Paris N° 02 3 200 667, 668, 669 - www.truffole.fr